Skip to content

Nom de domaine - Hébergement - Email

One2Net » Aide » Aide nom de domaine » Comprendre la propogation DNS

Comprendre la propogation DNS

Lorsque vous gérez les aspects techniques liés à votre nom de domaine, vous serez probablement confrontés à des phénomènes techniques déroutants : la propagation DNS et les caches réseau.

Nous allons détailler ci-dessous le déroulement des 2 situations les plus courantes et comment limiter leurs effets.

De manière générale, après des changements DNS :

  • il est normal que les changements techniques que vous apportez à la configuration DNS d’un nom de domaine ne soient pas visibles immédiatement même s’ils sont effectivement pris en compte
  • il est normal que ce que vous voyez avec les spécificités de votre historique de navigation et de votre connexion internet ne reflète pas forcément la réalité
  • il est courant que ce que vous voyez diffère de ce que d’autres internautes vont voir pour une même adresse web

En revanche, si ces phénomènes sont durables au-delà de 24h00, il est possible que la saisie effectuée ne soit pas correcte et il y a lieu de procéder à des contrôles.

Changement des serveurs de nom

Etape 1 : le changement des serveurs de nom dans l’espace client One2Net

Lorsque vous demandez la modification des serveurs de nom pour un nom de domaine à partir de votre interface One2Net, l’objet du changement est de modifier les serveurs « autoritaires » dans la base du registre de l’extension.

Etape 2 : la prise en compte au niveau du registre de l’extension concernée

Par exemple, si vous effectuez ce changement pour un nom de domaine .FR, l’opération consiste à modifier les serveurs associés à votre nom dans la base de l’AFNIC.

Le principe est le même, quelle que soit l’extension du nom de domaine, même si le registre sera différent d’une extension à une autre.

Une fois ce changement accepté par le registre (l’AFNIC dans notre exemple du FR), ce dernier redémarre ses serveurs racines.

C’est à ce moment-là que l’information devient disponible aux différents fournisseurs d’accès qui routent les internautes vers une page web ou envoient un email vers son destinataire.

On commence à parler de propagation DNS.

Etape 3 : la prise en compte par votre fournisseur d’accès

Il faut savoir que pour accélérer sa connectivité et éviter des requêtes réseaux souvent inutiles votre fournisseur d’accès peut et va garder en mémoire pendant de nombreuses heures et parfois des jours les informations de routage des adresses web et email des noms de domaine qu’il a eu à traiter, soit pour afficher la page d’un site web soit pour envoyer un message email.

La durée de conservation peut varier d’un FAI à un autre, mais dépendra aussi d’un paramètre technique appelé TTL renseigné dans le fichier de zone du nom de domaine sur les entrées NS.

Votre fournisseur d’accès va donc devoir vider son cache avant même de commencer à interroger la base du registre de l’extension pour obtenir la liste des serveurs qui gèrent ce nom de domaine.

Il est courant de considérer que la propagation DNS va s’étaler sur une période allant de quelques heures à 72h00.

Durant cette période, votre fournisseur d’accès peut de manière aléatoire vous router vers la nouvelle ou ancienne adresse et parfois même par alternance.

Modification de la zone DNS

La modification de la zone DNS consiste en une unique étape à l’occasion de laquelle vous allez modifier les entrées du fichier de zone pour ajouter de nouvelles entrées ou mettre à jour des entrées existantes.

Ces opérations sont traitées en temps réel par One2Net et la prise en compte sur nos serveurs DNS sera effective en moins de 15 minutes. Une confirmation est envoyée par email pour vous confirmer la prise en compte du changement. À partir de ce moment-là et en l’absence de cache réseau, la visibilité est immédiate ou de l’ordre d’une heure, ce  qui correspond à la valeur du TTL par défaut des différentes entrées de la zone DNS.

Si votre entreprise se trouve derrière un proxy, ce dernier peut garder en cache pendant une certaine durée le routage

Si vous avez visité le site en question avant ou juste après la modification de la zone DNS, il est possible que votre navigateur garde en cache l’affichage du contenu passé et que votre installation dispose également d’un cache local.

Limitez les effets de la propagation DNS et des caches

Réalisez successivement les opérations ci-dessous, sans essayer de consulter le site ou l’adresse en question entre 2 opérations.

Sur votre PC

Ouvrir l’invite de commande en saisissant « cmd » dans l’outil de recherche Windows

Pour voir le contenu du cache DNS, saisir la commande suivante : ipconfig /displaydns
Pour vider le cache, il suffit de saisir la commande suivante : ipconfig /flushdns

Sur votre Mac

Lancer le terminal à partir de Utilitaires > Applications >Terminal.

Pour les versions récentes de MacOS X : lookupd -flushcache
Pour Leopard et les versions plus anciennes : lookupd -flushcache

Vider le cache de votre navigateur

Même si cela ne concerne pas la partie réseau, cela peut néanmoins fausser votre diagnostique

Plus d’information sur :  Aide:Purge du cache du navigateur — Wikipédia
https://fr.wikipedia.org/wiki/Aide:Purge_du_cache_du_navigateur 

Redémarrer votre box ADSL

Le redémarrage de votre box ADSL peut dans certains cas forcer le nettoyage du cache lié à votre BOX.

Redémarrer votre ordinateur